Accueil Informations pratiques Accès au statut de spécialiste : comment, pourquoi ?

Accès au statut de spécialiste : comment, pourquoi ?

par Epstein Madeleine

L’accès à la spécialité d’allergologue.

1- Comment demander la spécialité ?

Depuis la création du DES d’allergologie, 27 internes ont pris leurs fonctions pour l’année 2017-2018, comme leurs successeurs ils seront allergologues spécialistes au terme de leur cursus

Parallèlement, les allergologues en exercice ont désormais la possibilité de faire reconnaître leur statut de spécialiste en allergologie.

Marche à suivre  :

Pour ce faire, il faut déposer au CDOM de son lieu d’exercice un dossier de demande de qualification téléchargeable ICI

les critères :

  • Fournir les documents demandés par le CNOM
  • Etre titulaire d’un diplôme d’allergologie, et au mieux avoir la VAE du DESC
  • Exercer l’allergologie depuis au moins 2 ans
  • Exercer l’allergologie de façon exclusive ou au minimum à 80 %
  • Exercer dans tous les domaines de l’allergologie
  • Suivre une FMC, quelle que soit sa forme, régulière et en fournir les justificatifs (au moins les plus récents)
  • Motiver votre demande de qualification
  • Ajouter tout autre élément ou document en rapport avec votre demande (cours, publications, études etc…)

– Le dossier doit être accompagné d’un règlement de 200 € à l’ordre du CDOM

– Les membres du syndicat participant aux commissions, ne sont ni défrayés ni indemnisés pour leurs journées de travail perdues. Tous les frais sont à la charge du syndicat. Nos finances ne nous permettant pas cette dépense supplémentaire, nous vous demandons une participation de 100 €.

Nous comptons sur votre compréhension et votre solidarité.

Pour verser votre contribution (déductible des frais professionnels, envoi d’un justificatif à réception) vous pouvez :

  • Envoyer un chèque à l’ordre de « SYFAL » adressé  au secrétariat à :

Anne THILLAY – SYFAL

30 bd Marchant Duplessis  – 37000 TOURS

  •   Payer en ligne

 

2- Pourquoi demander la spécialité ?

La qualification en allergologie donne l’accès au statut de spécialiste. Bien entendu, il n’est pas possible d’exercer 2 spécialités à la fois et certains devraient renoncer à la médecine générale, mais rien n’empêche de continuer à faire de l’allergologie tout en pratiquant la médecine générale

Pour ceux qui hésitent à la demander, voici quelques éléments à prendre en compte :

Les allergologues exclusifs diplômés avant 2007 et ne pratiquant pas la MG  n’ont aucune « qualification ». Son obtention leur permettra de·

►  coter l’APC (avis ponctuel de consultant) (ex C2) 50€ depuis le 01/06/18

►  d’avoir accès aux niveaux de consultations qui seront éventuellement créés

► d’avoir accès aux prescriptions réservées = les biothérapies existantes ou à venir

XOLAIR  dont la prescription initiale et le renouvellement sont actuellement réservés aux spécialistes en pneumologie ou en pédiatrie, en dermatologie ou en médecine interne. LE LABORATOIRE  DEMANDE  UN CHANGEMENT D’AMM·

PROTOPIC Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement. Prescription réservée aux dermatologues et aux pédiatres