Accueil A la une Position de la FFAL concernant le traitement des allergies respiratoires pendant l’épidémie de Covid-19

Position de la FFAL concernant le traitement des allergies respiratoires pendant l’épidémie de Covid-19

par Madeleine EPSTEIN

 

Position de la FFAL concernant le traitement des allergies respiratoires pendant l’épidémie de Covid-19

L’allergie respiratoire est une maladie inflammatoire du nez (rhume des foins, rhinite allergique), des yeux (conjonctivite) ou des bronches (toux, asthme). Les traitements indispensables de l’allergie respiratoire sont les antihistaminiques dans la rhinite, mais également les traitements permettant de contrôler l’inflammation et notamment  les corticoïdes locaux inhalés pour l’asthme et/ou au niveau du nez pour la rhinite. L’autre traitement spécifique est la désensibilisation encore appelée immunothérapie allergénique.

Le contrôle de ces maladies allergiques est essentiel pendant l’épidémie de COVID 19.  Il est donc nécessaire de poursuivre tous ces traitements en période épidémique de COVID 19 afin de garder le contrôle des maladies allergiques respiratoires.  

Concernant l’immunothérapie allergénique (désensibilisation) celles en cours doivent être poursuivies. Les produits pour l’immunothérapie sublinguale sont reçus par voie postale à la maison ce qui n’induit pas de rupture du confinement. D’autres formes (comprimés)  sont accessibles chez votre pharmacien.

Pour les asthmes et les asthmes sévères se référer au texte de la FFAL  pour plus de précision

Concernant les allergies aux venins d’hyménoptères nécessitant une désensibilisation par voie sous cutanée :

1)     les injections régulières lorsque la désensibilisation a déjà été mise en place doivent être poursuivies

2)    les initiations de désensibilisation sont à mettre en place en fonction du bénéfice risque et de la décision de l’allergologue